D'où vient la terminologie « côté cour, côté jardin » ?

Réponse :

Au théâtre, on ne dit pas « à droite » ni « à gauche » pour s'orienter dans l'espace mais « côté cour », « côté jardin ». Pendant les répétitions, le metteur en scène est en effet souvent situé en face des comédiens pour les diriger, c'est-à-dire installé sur un fauteuil de spectateur. Sa gauche est donc l'inverse de celle des acteurs.

Pour éviter toute confusion, on utilise par conséquent le terme « côté cour » pour désigner le côté droit de la scène du point de vue du spectateur, « côté jardin » pour le côté gauche de la scène, toujours du point de vue du spectateur. Ces expressions sont comprises aussi bien par le metteur en scène que par les comédiens.

Avant la Révolution française, « côté cour » était appelé « côté du Roi » ; « côté jardin » était le « côté de la Reine ». Cela correspondait à la disposition de leurs sièges face à la scène. Après la Révolution française, toute référence aux places royales a disparu et on s'est appuyé sur l'espace du théâtre des Tuileries. Celui-ci possédait un côté qui donnait sur le palais, donc la cour, et l'autre sur le jardin. C'est ainsi qu'est née la terminologie « côté cour », « côté jardin ».