GRAMMAIRE - Expansions du nom

 

Un nom peut recevoir des informations qui viennent le compléter et l'étendre.
En grammaire, on appelle ces informations des « expansions du nom ».

 

Précision : ces expansions du nom, leur nature et leur fonction sont les mêmes que les expansions du pronom.

 

NATURE GRAMMATICALE DES EXPANSIONS DU NOM



Il existe 4 sortes d'expansions du nom, selon leur nature (ou « classe ») grammaticale.
Une expansion du nom peut être :

un adjectif (ou participe passé employé comme adjectif)
un groupe nominal
un groupe prépositionnel
une proposition subordonnée relative

 

L'ADJECTIF
ex : Mécontents, les pauvres paysans se révoltent.

-> Le nom « paysans » reçoit deux expansions avec les adjectifs « mécontents » et « pauvres ».
L'adjectif s'accorde toujours en genre (masculin / féminin) et en nombre (singulier / pluriel) avec le nom qualifié.
Ceci est valable aussi pour les participes passés employés comme adjectifs.

 

LE GROUPE NOMINAL
ex : Le capitaine, un homme grand et maigre, s'approcha du moussaillon.

-> Le nom « capitaine » reçoit une expansion avec le groupe nominal : « un homme grand et maigre ».
Le groupe nominal qui sert d'expansion à un nom se place souvent entre virgules.
Attention ! Par "groupe nominal" on entend un "groupe de mots ne contenant pas de verbe conjugué et ne commençant pas par une préposition".

 

LE GROUPE PRÉPOSITIONNEL
ex : Le voleur a dérobé des bijoux en or.

-> Le nom « bijoux » reçoit une expansion avec un groupe prépositionnel : « en or ».
On appelle "groupe prépositionnel" un groupe de mots ne comportant aucun verbe conjugué et qui commence par une préposition (d'où le nom de « groupe prépositionnel »).
Le groupe prépositionnel précise le nom qualifié en donnant une indication sur la matière, la possession, l'origine, etc.

Prépositions les plus fréquentes : à - au - de - du - en - par - pour - avec - sans - sous - après - avant - chez - contre - dans - depuis - derrière - dès - devant - entre - envers - hors - jusque - malgré - outre - parmi - sauf - selon - sur - vers ...

 

LA PROPOSITION SUBORDONNÉE RELATIVE
ex : J'ai perdu le livre que tu m'avais prêté.

-> Le nom « livre » reçoit une expansion du nom avec une proposition subordonnée relative : « que tu m'avais prêté ».
On appelle "proposition subordonnée relative" un groupe de mots comportant un verbe conjugué (c'est la définition d'une "proposition"), qui commence par un pronom relatif (d'où le nom de "relative") et qui se rapporte forcément à un nom (sinon c'est un autre type de proposition subordonnée).

 

 

FONCTION GRAMMATICALE DES EXPANSIONS DU NOM


Toutes les expansions du nom servent à donner des informations complémentaires sur un nom. Elles pourraient donc toutes avoir pour fonction « complément du nom ». Mais ce n'est pas le cas !

Selon la classe grammaticale de l'expansion du nom, on donnera une appellation différente à sa fonction.

Un adjectif ou (participe passé employé comme adjectif), servant d'expansion du nom, a pour fonction "épithète liée" ou "épithète détachée".
Un groupe nominal, servant d'expansion du nom, a pour fonction "apposition".
Un groupe prépositionnel, servant d'expansion du nom, a pour fonction "complément du nom".
Une proposition subordonnée relative est forcément expansion du nom et a pour fonction "complément du nom" (son antécédent, le nom « ..... »).

=> Les EXPANSIONS DU NOM peuvent donc avoir 4 fonctions possibles :
épithète liée / épithète détachée / apposition / complément du nom

 

La fonction EPITHETE LIEE
Seul un adjectif peut occuper la fonction « épithète liée ». L'adjectif a cette fonction lorsqu'il se trouve dans la sphère du nom, c'est-à-dire à côté du nom auquel il se rapporte, sans en être franchement séparé.
ex : Les pauvres paysans se révoltent.

-> L'adjectif « pauvres » a pour fonction "épithète liée" du nom « paysans ».

 

La fonction EPITHETE DETACHEE
Seul un adjectif peut occuper la fonction « épithète détachée ». L'adjectif a cette fonction lorsqu'il se trouve en dehors de la sphère du nom, c'est-à-dire franchement mis à l'écart du nom auquel il se rapporte (mais qu'aucun verbe conjugué ne les lie ensemble). La plupart du temps, l'adjectif se trouve alors en bout de phrase (plus rarement, en toute fin de phrase), mis en évidence par une virgule.
ex : Mécontents, les paysans se révoltent.

-> L'adjectif «mécontents» a pour fonction "épithète détachée" du nom « paysans ».
ATTENTION AUX VIRGULES !
ex : Cet homme aimerait rencontrer une femme belle, intelligente, douce et gentille.
-> les adjectifs « belle », « intelligente », « douce », « gentille » ont tous la fonction « épithète liée » du nom « femme », même s'ils sont séparés du nom « femme » avec une virgule (mise ici pour permettre l'accumulation des adjectifs) ou par le mot « et » ! Ils ont quand même, eux aussi, la fonction grammaticale "épithète liée" (et surtout pas "épithète détachée") car ils font partie de la sphère du nom.

REMARQUE : Quand l'adjectif est séparé du nom auquel il se rapporte par un verbe, il occupe alors la fonction "attribut". L'adjectif n'est pas considéré alors comme une « expansion du nom » car il se situe après le verbe, comme une expansion du groupe verbal. Une expansion du nom ne peut donc JAMAIS avoir la fonction attribut.

 

La fonction APPOSITION
Seul un groupe nominal peut occuper cette fonction « apposition ». De plus, un groupe nominal qui sert d'expansion du nom et qui ne débute pas par une préposition occupe forcément cette fonction grammaticale. Elle n'est donc pas difficile à repérer. Le GN est apposé lorsqu'il renvoie à la même réalité qu'un nom. Il peut être détaché de ce nom (à l'aide de virgules) ou accolé à lui.
ex : Le capitaine, un homme grand et maigre, s'approcha du moussaillon.

-> Le GN "un homme grand et maigre" est apposé au nom « capitaine ».
ex : Le capitaine Jack Sparrow s'approcha de lui.

-> Le GN "Jack Sparrow" est apposé au nom « capitaine ».

 

La fonction COMPLEMENT DU NOM
Seuls un groupe prépositionnel ou une proposition subordonnée relative peuvent occuper cette fonction « Complément du nom ». Ainsi un adjectif ne sera jamais « complément du nom ». De même un groupe nominal ne débutant pas par une préposition ne sera jamais « complément du nom ».
ex : Le voleur a dérobé des bijoux en or.

-> Le nom « bijoux » reçoit une expansion du nom avec le GN prépositionnel « en or ». Ce GN prép. est complément du nom « bijoux ».
ex : J'ai perdu le livre que tu m'avais prêté.

-> La proposition subordonnée relative « que tu m'avais prêté » est complément du nom « livre ».
On dit aussi qu'elle est « complément de son antécédent, le nom « livre » ».

 

FICHE COPIEDOUBLE (http://www.copiedouble.com) / Mise à jour : 03/11/2011