Extrait de A petits pas, presque en flottant

 

 

des chiffres

 

 

Soyons logique, aimons les chiffres.

 

Le pont La Feuillée, c'est 2 arches latérales de 15,45 mètres en rive gauche et 14,55 mètres en rive droite, une centrale de 67,40 mètres et 3 travées en acier.

 

Lui, il s'en moque, il a 17 ans le 10 mars prochain ; elle, elle les aura le 24 mai. A eux deux, ils pèsent exactement 121 kilos 37 grammes et marchent au-dessus de la Saône.

 

A eux deux, ils viennent également d'avoir 7 sur 20 à leur devoir d'anglais. Ce n'est pas fameux, bien sûr, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais ils se consolent en riant et en parlant de tout autre chose, durant leurs 13 premières enjambées communes sur le pont, à savoir 26 pas.

 

A 18 heures 3 minutes et 54 secondes, lui s'arrête soudain et dit : « Attends, file-moi ton numéro ». Portable à la main, il est prêt à enregistrer ce qu'elle va lui dicter.

 

Ou bien refuser de lui dicter.

 

Les battements cardiaques du garçon montent jusqu'à 117 pulsations. Son sang se glace dans les veines de ses tennis en toile, taille 45.

 

Et 3 interminables secondes passent avant qu'elle ne dise :

06.60.74.32.31

 

Certains chiffres sont importants ; d'autres non. Voilà tout.

 

 

 

A petits pas, presque en flottant (Virginie Mège)
Toute reproduction interdite. Publication aux éditions Dominum - Copiedouble. Copyright 2011
Ouvrage disponible sur le site pour 5 euros.